CoquelicotsLa société BonjourToile, imprimeur bien connu sur le web pour ses impressions sur toile type Canevas, nous a proposé de leur soumettre une photographie, afin que nous puissions donner notre avis sur leur travail. Imprimeur « web » de la région Parisienne, BonjourToile propose à ses clients une impression uniquement sur toile. Il n’est donc pas question ici de papier. Recruté par l’équipe du blog pour réaliser ce test, je m’y suis donc attelé…et voici le récit de mon expérience.

Le site

Il est d’accès facile, la navigation est rapide. Des conseils clairs sont donnés quant à la façon de soumettre une photo.  Le site propose aussi d’ajouter aux photos des effets spéciaux comme : choix des couleurs, suppression d’une date en surimpression, correction des yeux rouges, désaturation partielle avec contrôle préalable de l’effet obtenu, et des effets « Love, bois, graffiti, polaroïd », chacun faisant l’objet d’un contrôle préalable à l’impression. Le site propose également la fourniture de cadres bois, mais ceux-ci sont limités à une liste de dimensions bien précise et assez petite. Il n’est donc pas possible de commander un cadre si je choisis un format spécial. Le tarif est clair, pas de possibilité d’erreur. Des formats standard comme des formats personnalisés sont proposés au client. Il est enfin possible de commander des chèques cadeau.

Un petit hiatus concerne le type d’environnement couleur (sRVB ou RVB), qui ne semble pas précisé. La taille de fichier maximale que l’on peut envoyer est assez impressionnante : 15Mo ! Cependant, il n’est pas précisé quel type de fichier peut être envoyé.  A l’expérience, il me semble que seuls les fichiers JPEG soient acceptés. C’est d’ailleurs amplement suffisant, mais réducteur sur le plan du respect de la progressivité des tonalités.

La photo de référence

Ci-dessous, vous trouverez la photo que j’ai soumise à BonjourToile. Ses caractéristiques sont listées plus loin. A remarquer principalement : c’est une photo en format TIFF, puisque toutes mes photos sont stockées sur disque sous ce format, qui pèse 89,59Mo. Je dois donc la passer en JPEG et faire une compression pour obtenir un poids maximum de 15Mo. LightRoom rend ces deux opérations très simples.

Coquelicots

Pour ce qui est de l’aspect de la photo : elle est en haute définition et les rouges sont toujours difficiles à reproduire, que ce soit avec un boîtier, à l’écran ou en impression. Sur la photo, le point net se situe au niveau des deux coquelicots du centre, en avant plan. De nombreuses tiges de coquelicot sont présentes et comme vous le savez bien, une tige de coquelicot est fortement poilue. Donc, beaucoup de détails sont présents dans le plan des coquelicots centraux. Le vert de l’arrière plan est fortement teinté de jaune et des fleurs blanches sont également présentes. Pour terminer l’analyse de la photo, on peut constater que la zone au pied des coquelicots est très contrastée et s’exprime principalement dans les tons sombres ; alors qu’à l’arrière plan médian, à gauche principalement, il y a des tons clairs très flous. A gauche, un bout de ciel présente une zone très claire (à la limite d’être surexposée).

exif-photo

Exifs de l’image test

La commande

Le processus de commande a pris 7 jours calendaires. Pour être complet, il faut remarquer que BonjourToile ne livre qu’en France. Je suis un petit Belge et je dois donc commander  sur le site HelloCanvas.be, dont le site est un copié/collé du site de BonjourToile. A ceci près que les prix sont moins élevés sur le site belge…

Il y a deux façons de commander une impression : transférer par Internet le fichier chez l’imprimeur ; ou envoyer sa photo par poste sur un support (CD,DVD,USB). Pour ce test, j’ai transféré ma photo par internet. Une fois le transfert réalisé, qui prend plus ou moins de temps selon le poids du fichier, le site me dirige vers le choix du format. Les prix sont affichés et on peut aussi choisir un format spécial.

formats-dimpression

A noter : le format maximum est 90×140, même en format spécial. Dans ces cotes, on peut réaliser toutes les combinaisons de dimensions possibles. Quant aux prix, un format 90×140 (standard) coûte 109€, alors qu’un format spécial 90×130 coûte 129€, soit : plus petit mais plus cher. Ceci semble logique : il est évident que la laize utile maximum de la toile est de 140cm et qu’un calcul a été fait pour déterminer l’usage le plus rentable de la surface des toiles. Si l’on sort de ces dimensions, il y aura d’une part une perte de toile et, d’autre part, une obligation de réglages spécifiques des massicots utilisés pour la découpe. De plus, le châssis bois devra également être adapté.

A l’écran, un cadre d’impression est affiché dans la photo. Ce cadre « réserve » +/- 3cm, pour permettre le retour de la photo sur les chants du châssis. On peut opter pour des chants blancs également. C’est une question de goût et d’encadrement final.

cadre

Une fois satisfait du cadrage, nous passons à la suite de la commande, permettant divers choix tels que : la couleur (couleur, Sépia, N/B) ; et les effets gratuits ou payants énoncés plus haut. Il est possible d’ajouter un commentaire, sorte de recommandation que l’on peut envoyer à l’opérateur.

Cela fait, il faut conclure : le prix final est calculé ; il faut entrer ses coordonnées ; remplir un code réduction le cas échéant ; vérifier ses coordonnées ; et procéder au paiement via PayPal,  MasterCard, Visa, American Express, CB, Carte bleue ou virement bancaire. Ensuite, il n’y a plus qu’à attendre.

La livraison

Pour ce test, la durée de livraison a été de 7 jours calendaires. C’est assez court, d’autant que bien que Belge, j’avais commandé sur le site français, qui a accepté ma commande malgré des coordonnées belges. L’opérateur m’en a avisé, tout en me disant qu’ils tentaient de faire passer le colis via UPS. Il est arrivé le lendemain du mail.

plastique

Le cadre est livré dans un carton simple. Il semble avoir été ouvert puis recollé. Autour du cadre, on trouve une couche de plastique bulle, sans protection des coins. L’étiquette comportait de petites erreurs de nom et d’adresse, mais elles n’ont pas porté à conséquence : tout est arrivé à bon port et en bon état.

carton

Le Montage

Le châssis est réalisé en tasseaux de bois très léger (style Balsa) de 3x3cm. L’assemblage est réalisé à onglets par agrafage. Il est très propre et ne présente pas de défauts. La toile est mise sur le cadre par agrafage. Le travail est fait très proprement. Une mention spéciale pour le carton de fond qui est rajouté et apporte une belle rigidité à la toile.

20120626-0667-web

cadre-2

L’impression

Juger du résultat d’impression n’est pas évident. Mais il est encore plus difficile de vous donner une idée la plus correcte possible du résultat obtenu. Afin de vous guider, je me suis permis une comparaison osée à plus d’un titre : j’ai photographié, avec le même boitier que la photo d’origine, le cadre livré et lui ai adjoint à titre de comparaison la photo d’origine. Et comble des combles, je vous montre le résultat sur le web. Autrement dit, il y a tant de variables en jeu qu’il m’est difficile de vous demander de porter un jugement objectif sur base de cette photo. La seule chose que je puisse vous proposer de constater est l’écart existant entre la photo d’origine et l’impression.

comparaison

Nous sommes en présence d’une impression sur toile ou Canevas, elle est donc légèrement moins précise que sur papier. La marque, le grammage et le type de toile ainsi que l’imprimante utilisée ne sont pas connus. Toutefois, il me semble que le grammage doit être assez faible. Les rouges, difficiles à reproduire, sont globalement corrects. Les différentes teintes de rouge ne sont toutefois pas fidèlement reproduites. La netteté globale est fort bien respectée,  avec une mention « plus » pour les tiges de coquelicots. Le vert de l’arrière plan est correctement reproduit, mais il est clair que des nuances ont disparu à l’impression. Il y a moins de subtilité dans les zones floues. La zone sombre au pied des coquelicots est nettement moins contrastée, des détails ont été perdus dans la bagarre. Le transfert progressif entre la zone verte et le ciel clair est devenu plus brutal ; la progressivité est moindre. Tous ces petits défauts sont dus essentiellement à la compression JPEG et peut-être également à une compression réalisée chez l’imprimeur ou à un passage en sRVB.

En conclusion ?

Il faut considérer ce type de reproduction comme un tableau. L’effet se rapproche plus d’une sorte de peinture que de l’impression formelle d’une photo sur papier. Une telle reproduction, d’où qu’elle provienne, se doit d’être regardée comme un tableau : ici, le but est atteint. Je recommanderais donc ce site, tant pour la vitesse d’exécution que la qualité de son travail et très certainement ses prix.

PDF    Envoyer l'article en PDF   

  3 commentaires à “BonjourToile : Brainois l’a testé pour vous !”

  1. Salut,

    Merci pour ce test et ce compte rendu.
    Comme tu dis que ce type d’impression doit être regardé comme un tableau, j’imagine que le résultat doit être plus satisfaisant avec des portraits posés que des macros d’insectes par exemple.

  2. Just want to say your article is as amazing. The clearness in your post is simply nice and i could assume you are an expert on this subject. Well with your permission allow me to grab your RSS feed to keep up to date with forthcoming post. Thanks a million and please carry on the gratifying work.

  3. Bonjour,

    Je vois que l’impression est plus saturée et qu’on perd ainsi quelques nuances sur la couleur.
    Est-ce qu’il s’agissait d’un choix artistique ou est-ce que ça résulte d’une contrainte d’impression?
    J’ai fait un test d’impression ailleurs et j’ai eu ce même souci, donc je m’interroge : qu’est-ce que je dois changer sur mes images pour m’assurer du respect des nuances de couleurs sur la toile? Sachant que je veux faire imprimer des illustrations et que j’ai déjà choisi la saturation d’image qui me convenait.
    (Cela dit, ça rend très bien sur la photo que vous montrez plus haut).

 Laisser un commentaire

(required)

(required)


6 + = 8

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

   
© 2012 La Nenette déchaînée Suffusion theme by Sayontan Sinha